Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 19:18
Seulement 2 % des internautes sont des africains et ce continent n'héberge qu'un 100 000ème du total mondial des pages Web. Malgré cette "fracture technologique", les NTIC (Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication) se développent et, comme toujours, il y a du bon et du moins bon. Deux exemples que j'ai découvert sur la toile cette semaine peuvent parfaitement illustrer mon propos. Le premier article intitulé "Les technologies savent-elles nous parler d’amour ?" résume la thèse en sociologie de Baba  Wamé. Il a étudié l'usage d'internet par les femmes camerounaises, aussi appelées "tchateuses", qui se rendent sur des sites de rencontres afin de trouver un mari (européen) dans l'espoir de pouvoir quitter le Cameroun. Seulement 10 à 15 % des démarches sont couronnées de succès et 60 % des femmes finissent dans des réseaux de prostitution... Ces sites ont pourtant beaucoup de succès et voila sur quoi on tombe lorsqu'on google le mots "Afrique"  :
  1. Femmes Africaines

    Rencontrez Des Femmes Africaines
    À La Recherche De L'Âme Soeur!
    www.AfroIntroductions.com

Le deuxième exemple, plus positif, est un site internet appelé "Conte-moi la francophonie" qui propose des contes africains enregistrés en français et en langue locale. C'est une initiative de la Commission nationale du SénégalUnesco qui a pour but de "préserver , valoriser et transmettre le patrimoine oral". Ça me rappelle le film kirikou que j'avais bien aimé aussi.

Exploitation des femmes et sauvegarde de la tradition orale... Le pire et le meilleur...

Je vous laisse avec un peu de reggae : Ça va faire mal de Tikken Jah Fakoly...



Partager cet article

Repost 0
Published by fab - dans Politique
commenter cet article

commentaires