Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 20:16
Après un interlude conjugale fort agréable, je reprends la rédaction de ce blog.


Tout d'abord je voudrais adresser un carton rouge au Dr Scott S. Reuben chercheur anesthésiste à Springfield (ça s'invente pas!), qui a tout simplement fabriqué et des résultats d'études cliniques de différents produits pharmaceutiques. Il a utilisé ces résultats (une fois publiés) pour pousser la FDA à autoriser leur mise sur le marché. Parmi ces médicaments on peux citer : le Vioxx de la société Mercks qui a été retiré après avoir provoqué des dizaines de milliers de d'attaques cardiaques. C'était le produit phare de Mercks qui rapportait 2,5 milliards par ans (entre 1999 et 2004) mais qui va leur coûter 4,85 milliards (plus 2 milliards pour les avocats). Il y a aussi le Bextra de la société Pfizer lui aussi a été retiré (au Canada) à cause de risque de réactions cutanées graves et de problèmes cardiovasculaires... Le genre de chose qu'on aurait pu remarquer si on avait réellement fait les études cliniques! 21 de ces publications on déjà été retiré, celles qui restent n'ont déjà plus grande valeur...



En parlant de gens qui font des bénéfices énormes en vendant du poison, une étude de Pesticide Action Network Europe, à mis en évidence que tous les vins (sauf les vins biologiques) sont largement contaminés par de nombreux résidus de pesticides (voir graphique). On voit bien que le premier problème dans les vins c'est le "inogranic sulfure" ou sulfite (en blanc sur le graphique), c'est cette merde qui donne mal à la tête le lendemain!
Ils ont testé différents vin et tous contiennent des résidus d'une dizaine de pesticides en moyenne (dont certains sont même interdit). Le record revient au Saale Unstrut (Dornfelder Qualitätswein b.A.) avec 450 μg/kg de fenhexamid (Qualitätwein mon c**!!! de toute façon je bois pas de vin Allemand seulement de la bière). La France est quand même deuxième avec le Bordeaux (Saint Estèphe Cru Classé) qui contient 233.8 μg/L de pyrimethanil. Pour ce faire un ordre d'idée je vous donne différentes concentrations caractéristiques de la toxicité du pyrimethanil : la CMA (Concentration Maximale Accepté en µg par Litre d'eau), la LMR (Limites Maximale de Résidu en µg par kg le raisin), et la LD50 (Dose Létale pour 50 % des rats par voie orale en mg par kg de rats, ça peut paraître bizarre mais ça veut dire que c'est fonction du pois du mammifère)

CMA = 29.4 µg/L
LMR = 500 µg/kg
LD50 = 4000 mg/kg

On peut s'amuser à faire un peu de math et calculer quelle quantité de Saint Estèphe devrait-on boire pour avoir une chance sur deux de mourir intoxiqué par le pyrimethanil?

Un mammifère de 70 kg (homo sapiens) devrait ingérer :
 4000*70 = 280000 mg = 280 g de pyrimethanil

Ce qui équivaut à :
 280 000 000 (µg) / 233,8 (µg/L) ~ 1 200 000 L = plusieurs piscines de Saint Estèphe!

Il faudrait prendre en compte les autres pesticides et le faite qu'un rat est plus résistant qu'un homme (proportionnellement à son poids) mais on peut quand même avancer que les pesticides de notre bordeaux ne sont pas en quantité suffisamment important pour être létale (en tout cas nettement moins dangereux que le coma éthylique). Nous voila rassuré mais c'est pas fini...

Notre bordeaux est a peut près aussi contaminé que le raisin (quelques centaines de µg/L) alors que l'on prend toujours soin de laver sont raisin avant de le manger comme d'ailleurs tous les fruits et légumes. On ne peut pas malheureusement lavé son vin (sauf avec une chromatographie et encore c'est compliqué parce qu'il faut garder les tanins) au mieux on peut le couper avec de la limonade ou une crème de cassis mais on ne coupe pas un bon bordeaux par Saint Estèphe! Les fruits les plus toxiques sont donc les raisins, non-lavés, qui servent à faire du vin et les mûres, ramassées près d'un champ de tomates traitées, non-lavées, qui serviront à faire de la confiture... Pourquoi c'est toujours les meilleures chose qui sont les plus mauvaise?

On remarquera enfin que le vin est beaucoup plus contaminé que l'eau potable ce qui n'est pas trop grave dans la mesure ou une personne normale bois généralement plus d'eau que de vin! Mais pourquoi les doses sont si faibles dans l'eau potable alors que nous l'avons vu un homme peut facilement tolérer des doses plus élevées? nos gouvernants appliqueraient-ils le principe de précaution afin de protéger la santé publique? En faite non, le problème est bien connu et vient du faite que ces pesticides sont pour la plupart d'entre eux (pour ne pas dire tous), reprotoxique, cancérigène, mutagène et perturbateur endocrinien, même à faible dose... Donc le vrai risque de santé publique c'est la baisse de fértilité et l'exposition granissante à des porduits cancerigènes. Les producteurs français feraient bien de développer au plus vite la filière biologique ou revenir à une "agriculture raisonnée" avant qu'un autre pays le fasse et en profite pour détrôner la France de ça place dominante dans le secteur. Malheureusement les coûts de production étant plus faible dans d'autre pays producteurs il est plus facile pour eux de s'accommoder des moins bon rendement de l'agriculture biologique. A moins que quelqu'un arrive à utiliser les propriétés antifongiques du chitosane pour protéger les plantes? Mais chut, je peux rien dire la dessus...

Partager cet article

Repost 0
Published by fab - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

veronique 09/04/2009 23:34

Dans un bon crumble aux mûres.....

M.O. 27/03/2009 11:39

Bon, promis, on lavera les mûres en août prochain avant de faire les confitures!