Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 21:27
Le nouveau biocarburant E10 arrivera le 1er avril en France... Dans 12 700 stations-services et il ne pourra être utilisé que sur les voitures immatriculées après 2000 et puis il ne contient que 10 % de bioéthanol (et 90 % de sans plomb 95). Ce n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler une percée historique! Qu'est ce donc qu'un biocarburant ou agrocarburant? Un carburant écologique? Oui mais pas vraiment...

On appel biocarburant le carburant produit à partir de ressources renouvelables (la biomasse). Ces carburants sont plus écologique que les carburants fossiles (pétrole et gaz naturel) car le CO2 produit lors de la combustion est "recyclé" grâce à la photosynthèse lorsque l'on replante la biomasse qui a servit à le produire, ce qui évite l'accumulation de CO2 dans l'atmosphère. Historiquement les agrocarburants sont aussi vieux que le moteur à explosion qui a été inventé pour fonctionner à l'éthanol, le moteur diesel lui a été inventé pour fonctionner avec de l'huile d'arachide. Ces carburants ont été abandonnés pour le pétrole abondant et bon marché. Il reviennent donc naturellement à la mode aujourd'hui...

On peut distinguer 3 générations de biocarburants (du moins écologique au plus écologique). Parmi les biocarburants de premières générations il existe deux principales filières : la filière huile et la filière éthanol (dont fait partie les 10 % d'ethanol du E10). Les huiles peuvent être utilisé soit avec un fluidifiant (pour diminuer sa viscosité) soit après transformation chimique (la transesterification). L'éthanol est produit par fermentation grâce à des levures essentiellement à partir de maïs (USA), canne à sucre (Brésil) et betterave (France). Ces biocarburants posent plusieurs problèmes qui les rendent assez peu écologique au final. Tout d'abord, la pollution des sols dûe à l'agriculture intensive très polluante et qui utilise des engrais et des pesticides produient à partir de pétrole. De plus la transformation de la matière première consomme beaucoup d'énergie et la fermentation produit du CO2. Enfin, last but not least, ces argrocarburants sont produits à partir de biens alimentaires ce qui conduit (la spéculation aidant) à faire monté le prix des denrées alimentaires. Le prix de la tortillas au Mexique à été multiplier par 4 depuis que les américains utilisent le maïs dans leur moteur. "Un plein de biocarburant pourrait nourrir une famille africaine pendant un ans..."

C'est pour cette raison que les scientifiques développement des agrocarburants de 2eme générations produit à partir de bois ou de graines oléagineuses non comestible (Jatropha curcas, Karanj) qui ne rentrent donc pas en concurrence avec les produits alimentaires.  Les plantes graines oléagineuses ne sont pas assez rentables et la volatilité des prix du carburant n'incite pas les agriculteurs... La transformation du bois en carburant peut être réalisé à grâce des bactéries trouvées dans l'estomac des termites, mais le procédé reste trop coûteux par rapport au pétrole (pour l'instant). Récemment, des scientifiques ont découvert un oiseau (l'hoazin) qui ne se nourrit que de feuilles, il est donc capable de réaliser la fermentation de la cellulose (comme une vache) c'est d'ailleurs pourquoi ce jolie oiseau exotique sent le fumier... 94 % des bactéries trouvées dans son estomac étaient encore inconnu... La recherche avance...

Enfin, les biocarburants de troisième générations sont produit à partir de microalgues (OGM) qui permettent d'obtenir de meilleurs rendements que les plantes terrestres. Il restent cependant quelques problèmes à résoudre car les bassins de culture sont régulièrement contaminés par des bactéries et d'autres microalgues (donc on met des pesticides puis les bactéries deviennent résistantes alors on doit mettre encore plus de pesticides..). Au final les rendements restent plus faible que des cellules photo-voltaïques...

L'intérêt des biocarburants n'est donc pas évident. Même si ce n'est sûrement pas la solution miracle qui remplacera le pétrole, les biocarburants restent une alternative intéressante pour nous permettre de diversifier nos sources d'énergies (éolien, solaire, marée, géothermie...).

Un peu d'humour  gaulois pour finir avec le carburant de l'avenir inventé au Groland :




Partager cet article

Repost 0
Published by fab - dans Sciences
commenter cet article

commentaires