Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 11:34

Claude Allègre était l'invité de Thierry Ardisson dans son émission "salut les terriens" samedi dernier. C'était l'occasion rêvée de tester mon bingo des climato-sceptiques.

Bingo


Il m'a pas manqué grand chose pour faire un bingo!

Cela montre bien la nullité des arguments avancés par les climato-sceptiques : complot politico-scientifique mondiale, contre-exemples anecdotiques ou tout simplement faux, insultes gratuites...
Pour un scientifique l'envie de démonter un par un tous ces arguments est très tentante, car nous sommes formé au débat contradictoire et ce serait assez facile quand on voit le manque total de rigueur scientifique des climato-sceptiques. Mais je pense que ce serait contre-productif. Les climatologues (et les scientifiques en générale) de doivent pas se laisser entraîner dans cette polémique que certains tentent de créer pour faire parler d'eux. Le débat scientifique ce ne fait pas sur les plateaux télé ou tout est permis (règlement de compte personnel, données invérifiables, argumentation rhétorique...) et ou les journalistes cherchent la confrontation plutôt que la vérité et ne peuvent faire la distinction entre vessies et lanternes scientifiques ce qui  donne un avantage certain aux polémiqueurs moins spécialistes et donc moins “professeur nimbus”. En participant à ce genre de débat les scientifiques donnent une légitimité aux climato-sceptiques, alors que la légitimité scientifique doit se fonder sur des données quantitatives publiées pour soutenir les arguments qualitatifs. Le rôle des scientifiques est donc simplement de vulgariser la théorie climatique en expliquant les fondamentaux.

- Certains gaz sont opaques aux rayonnement thermique ré-émis depuis la Terre, c'est l'effet de serre. Ce phénomène, découvert par Joseph Fourier en 1824, est à l'origine d'un apport supplémentaire de chaleur à la surface terrestre.

- Le CO2 est un gaz à effet de serre. C’est un fait expérimental de laboratoire, connu et vérifié depuis 150 ans, quantifiable et quantifié.

- L'activité humaine produit de quantité significative de CO2 (35 Gt/ans).(1)


Ergo, l'activité humaine conduit au réchauffement de la planète.

 


(1) Petit calcul de la part anthropique de CO2 dans l'atmosphère :
Masse de l'atmosphère ~ 5 . 1018 kg
Concentration de CO2dans l'atmosphère ~ 300 ppm (partie par million = 1 millionième= 10-6)

 

Masse de CO2 dans l'atmosphère = 5 . 1018 × 300 . 10-6 = 1,5 . 1015 kg
Masse de CO2 anthropique rejetté sur une année = 35 Gt = 35 . 109 t = 3,5 . 1013 kg
cqfd

Ce calcul est très approximatif, je ne compare ici que les ordres des grandeurs mais je trouve le résultat vraiment énorme (l'activité humaine rejette chaque année 1 % de la quantité de CO2 present dans atmosphère) ce qui veut dire que la concentration de CO2dans l'atmosphère doublerait en un siècle! D'un point de vue climatologique c'est gigantesque!

Si quelqu'un à d'autre valeurs (j'ai pris les miennes sur Wikipedia) ou trouve une erreur de calcul merci de le signaler.

Partager cet article

Repost 0
Published by fab - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Barb' 05/10/2010 22:06


Savoir au lieu de croire!
La science ne progresse que par confrontation des résultats.
En dehors de cela, on demande aux gens d'accepter des dogmes à la place des faits.
Le Giec qui n'est pas un lieu de recherche scientifique, ne comprend qu'une minorité de scientifiques. La majorité comprend des politiques, des conseillers occultes etc.
Alors il faut donner les moyens aux chercheurs de travailler en toute indépendance!
La science n'est pas démocratique, elle ne dépend pas de l'opinion serait-elle majoritaire.
Non? ....
jean meslier


doc-fab 09/12/2010 22:54



Je ne parlais pas du GIEC dans cet article car éffectivement ce n'est pas un lieu de recherche scientifique mais de communication scientifique pour les leaders politiques. Et les rapports du GIEC
sont publié sous la direction des plusieurs sientifiques (pas toujours climatologues d'ailleurs).


La recherche se fait par confrontation de résultats, via des publications dans des journaux scientifiques, ça peut paraître séctaire mais  c'est juste parce que la science brut c'est
compliquée et ça n'interesse que très peu de monde. Dans toute cette littérature scientifique ont ne trouve aucune publication crédible qui contredise l'hyopthèse d'un rechauffement climatique au
moins en partie d'origine humaine. Si quelqu'un à une meilleure explication et des résultats pour le prouver pourquoi il ne l'a pas publié? (il sera abondament cité par d'autres scientifiques qui
ne seront pas d'accord ce qui sera très bénéfique pour son évaluation). Pour l'instant les climato-séptiques ne font que critiquer l'organe de communication qu'est le GIEC sur les plateaux télés
ou en écrivant des bouquins, ça marche bien pour convaincre l'opinoin publique (et faire du pognon au passage) mais ce n'est effectivement pas le lieu approprié pour faire de la science.



véro 05/05/2010 22:26


écris nous un bel article sur la Grèce, qu'on y comprenne qqc!!!
Allez, DocFa fais un effort, sinon ton blog va mourir...