Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:52

La synesthésie (du grec syn, union, et aesthesis, sensation) est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, dans un type de synesthésie connu sous le nom de synesthésie « graphèmes-couleurs » (qui représenterait 64,9 % des synesthésies), les lettres de l'alphabet ou nombres peuvent être perçus colorés. Dans un autre type de synesthésie, appelée « synesthésie numérique », les nombres sont automatiquement et systématiquement associés avec des positions dans l'espace. Dans un autre type de synesthésie, appelé « synesthésie de personnification ordinale/linguistique », les nombres, jours de la semaine, mois de l'année évoquent des personnalités. Dans d'autres types de synesthésie, la musique et d'autres sons peuvent être perçus colorés, ou ayant une forme particulière.

 

synesthesie.jpeg

 

Les estimations de la proportion de synesthètes ont grandement varié, allant de 1 synesthète sur 20 personnes à un rapport aussi peu élevé que 1/25000. La plus large étude réalisée suggère une prévalence de 1/2000 au moins, quoique cela ne soit considéré désormais comme une importante sous-estimation. Tout portent à croire que la synesthésie n'est en fin de compte pas un phénomène rare, mais suggèrent plutôt qu'il s'agit là d'une caractéristique assez répandue. Il est toutefois difficile de quantifier précisément le nombre de personnes véritablement synesthètes, cette notion étant subjective car basée sur la perception personnelle. Si certaines personnes peuvent ignorer leur synesthésie (car vivant avec depuis toujours sans le savoir ), d'autres peuvent se déclarer synesthètes sans l'être véritablement, ou à des degrés considérablement plus faibles.

 

 

Concernant l'origine de la synesthésie, un facteur génétique probable a été mis en évidence, la synesthésie semble se transmettre par hérédité via le chromosome X. La synesthésie peut être acquise dès la naissance (la personne est alors appelée synesthète) ou bien (pour le cas des hallucinations synesthétiques) résulter de la prise de drogues hallucinogènes (la personne est alors appelée un drogué qui dit trop de la m***).

 

Concernant la psysiologie du phénomène, Sir Francis Galton proposa d’expliquer la synesthésie par la présence "d’erreurs de câblage" cérébraux : les signaux sensoriels se mélangeraient dans le cerveau et donneraient ainsi des associations perceptives.

 

Cette hypothèse fut récemment redéveloppée par Ramachandran et Hubbard dans le cas de la synesthésie graphème-couleur. Les signaux lumineux sont captés par les récepteurs (nommés « cônes » pour la couleur, et « bâtonnets », pour la luminosité) de la rétine, puis sont transmis au cortex visuel située en arrière du cerveau (lobe occipitale). Il semble que l’on puisse dès lors avoir affaire à un « mélange » des informations concernant l’apparence physique des nombres et des lettres, et les caractéristiques de couleur codées dans l’aire V4.

 

cerveau.jpeg


 

Cette première étape,dans le cortex visuel, produit une information qui n’est pas encore consciente, et qui est acheminée plus en avant du cerveau (lobe temporal) via la Jonction TPO (parce qu’elle est située à la jonction de trois des 4 lobes cérébraux : le lobe temporal, le lobe pariétal, et le lobe occipital). L'information subit alors des traitements de plus en plus complexes, comme par exemple, l’association des traits élémentaires en groupes puis en un tout cohérent, ou la gestion de la forme en trois dimensions. On peut alors avoir une synesthésie d’un niveau conceptuel, dû au « mélange » d’informations plus élaborées issues de la jonction TPO. L’audition colorée, par exemple, puisque les aires auditives supérieures sont très proches de la jonction TPO , qui semble une plaque tournante de l'information perceptive, de par l’intégration de plusieurs modalités sensorielles.

 

 

La synesthésie serait donc en partie génétique ; un gène (interagissant avec d'autres gènes)  entraînerait une superposition de différentes fonctions cérébrales  au niveau de l'aire V4 du cerveau et/ou de la jonction TPO. Cette "superposition" d'origine génétique (?) n'entraîne cependant par forcement de synesthésie, deux vrais jumeaux ne sont pas forcement tous deux synesthètes. La synesthésie ce développe pendant l'enfance et il me semble logique qu'une telle association, entre un nombre abstrait et un sens, puisse être un avantage en terme d'apprentissage. Une sorte de super-moyen mnémotechnique qui peut être ainsi conservé jusqu'à l'âge adulte. Dans mon cas j'ai souvent associé une personnalité à chaque atome ou molécule pour mémoriser plus facilement leurs caractéristiques physico-chimiques, bien qu'il ne s'agisse là pas vraiment de synesthésie puisque j'ai appris l'atomistique assez tard.

 

 

Quelques synesthètes célèbres :

 

Duke Ellington, compositeur et pianiste

Timbre → couleur

 

Richard Feynman, physicien
Graphème → couleur

 

DocFab, chimiste (pas très célèbre en fait)

Synesthésie de personnification atomique (ou "synesthésie du chimiste" qui attribue une personnalité aux atomes et molécules)

 

"Les synesthètes font du monde qui nous paraît ordinaire, une expérience extraordinaire, elles semblent habiter un étrange territoire, un no man’s land entre réalité et imaginaire, elles peuvent voir des sons, goûter des couleurs, entendre des formes ou toucher des émotions."

Vilayanur S. Ramachandran

 

Cela permet probablement d'expliquer la popularité "des chiffres et des lettres" qui apparaîtrait peut-être moins terne à un synesthète?

 


 

Podcast science 33 – La synesthésie ou comment voir le chiffres en couleurs

 

Edward M. Hubbard and V.S. Ramachandran, Neurocognitive Mecanisms of Synesthesia

Neuron, 2005 (November 3), Vol 48, p 508 to 520,

Partager cet article

Repost 0
Published by doc-fab - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

Nours 17/02/2015 20:40

Ma synesthésie rentre dans le cadre de la synesthésie numérique, mais le déforme... car j'ai du mal à m'y retrouver totalement... je vois le temps depuis l'origine du monde... pas facile à
classer...